La Région Ile-de-France soutient Artstock en lui attribuant une subvention !

logo-IDFLa Région Île-de-France accompagne le développement d’une plateforme de recyclage des décors de spectacles

Commission permanente du 30 janvier 2014

Rideau, et après ? Pourquoi ne pas recycler les décors, costumes, matériels et accessoires de spectacles et leur redonner une nouvelle vie. C’est la logique que soutient la Région Île-de-France en accompagnant l’association sociale et écologique ArtStocK dans son développement francilien.
Grandes colonnes égyptiennes, obélisques géantes, costumes… de Ben-Hur, Excalibur, Aida récupérés au Stade de France auront une deuxième vie. Les décors et matériels des festivals, opéras, carnavals, théâtres, studios ont un usage limité et sont mis au rebut à la fin des représentations. Une fois ces matériaux récupérés, triés et valorisés, ArtStock les revend à moindre coût à des collectivités, des écoles, des structures et compagnies de spectacle vivant.
Cette nouvelle forme de valorisation des déchets s’inscrit dans le droit fil de la politique de transition sociale et écologique de la Région Île-de-France. Une subvention de quelque 300 000 € pour les deux premières années de fonctionnement de cette ressourcerie spécialisée sur ces déchets vient d’être votée. Elle permettra de recruter des cadres et des techniciens de tri pour lancer cette activité sur la région francilienne.
Ces initiatives de valorisation de déchets sont à la fois bonnes pour l’environnement, car elles limitent l’utilisation de matière première, et pour l’emploi car pour 10 000 tonnes de déchets traités on crée un emploi si le déchet est enfoui, 3 s’il est incinéré et 10 s’il est valorisé (recyclage, récupération…)*.
Parmi ses adhérents franciliens, ArtStock compte déjà France Télévisions, le Théâtre de l’Odéon Théâtre de l’Europe, le Théâtre des Champs Elysées, la Compagnie du théâtre des nuages de neiges, la Maison européenne de la photographie et le Stade de France.
Le centre de stockage est installé en Seine-et-Marne. A terme, cette plateforme de tri sera constituée d’un espace de stockage, de traitement et d’un atelier de production.